FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  CalendrierCalendrier  


Partagez | 
 

 oliver + On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oliver Handers

avatar

Messages : 72
Pseudo : silver sky
Avatar : Robert Downey JR
Crédits : riddle
Disponibilité : yep
Statut : marié, père de deux filles
Job : PDG d'une maison d'édition

≈ Person of interest.
ÂGE: 43 ans
ADRESSE:
RÉPERTOIRE:

Message(#) Sujet: oliver + On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va Sam 28 Sep - 20:47


~~~
CITATION - "La semaine du travailleur a sept jours, la semaine du
paresseux a sept demains."
créateur @tumblrproverbe français.
★★★

OLIVER HANDERS
NOM: Handers. PRÉNOM(S): Oliver. ÂGE: 43 ans. LIEU DE NAISSANCE: Houston, Texas. NATIONALITÉ: Américain. STATUT CIVIL: Marié, père de deux filles . PROFESSION: PDG d'une maison d'édition. SITUATION FINANCIÈRE: aisé. CARACTÈRE: protecteur, égocentrique, séducteur, posé, réfléchi. GROUPE: Black and white

✰ PERSON OF INTEREST
+ Je suis fils unique. Je n'ai jamais eu à partager mes jouets ou à faire semblant de rire aux blagues stupides d'un frère ou d'une soeur. Fils d'un homme politique et d'une mère au foyer, j'ai été choyé, gâté, voir pourri gâté. Pendant des années je n'ai pensé qu'à moi-même. On pouvait le dire, j'étais un grand con.
+ J'ai commencé à m'attacher aux gens après le lycée. En fait, c'est une fille qui m'a fait tourné la tête et qui m'a dit qu'elle ne sortirait jamais avec moi car j'étais un hypocrite, égocentrique et narcissique. J'aimais sa franchise, et j'ai rampé pendant de longs mois, voir deux ans avant qu'elle daigne à accepter un rendez-vous.
+ J'ai toujours eu de bonne relation avec mes parents même quand j'ai dis que je ne suivrai pas les traces de mon père en politique. Pour moi c'était l'économie et de monter une entreprise de mes propres mains. Ce que j'ai réussi à faire.
+J'ai deux merveilleuses filles. Helas pour moi, elles ont grandi trop vite et aujourd'hui j'ai beaucoup de relations conflictuelles avec elle car je suis un peu un papa poule qui n'aime pas voir des garçons rodés autour d'elles. Pour moi elles doivent être toujours pures.
+ Je bois toujours mon café sans sucre, bien noir. Je n'aime pas le sucré et si je n'ai pas mon café du matin vous êtes sûr de me voir de mauvaises humeurs toute la journée.
+ A l'époque j'étais un grand séducteur, mais ça c'était avant de rencontrer la femme que j'ai épousé. Pour moi, c'est la plus belle femme au monde. Je sais qu'elle me déteste sur un point, que j'ai refusé qu'elle travaille, mais c'est pour la protéger, ce qu'elle ne comprend pas.
+ Je dors peu, homme d'affaires, j'aime être dans mon bureau plutôt que dans mon lit. Ce pendant, trainer au lit le dimanche matin avant d'aller à la messe c'est agréable.
+ J'ai été élevé dans une famille à forte croyance et j'en ai hérité, pour moi il est important d'aller à l'église tous les dimanches et que l'on déjeune en famille par la suite !
+ Je déteste le retard. Je ne le supporte pas, j'aime être ponctuel et j'aime que les gens le soient.
+ J'aime le bruit de la pluie, c'est apaisant.

✰ MASTERPIECE
« Je ne crois pas que vous ayez compris ce qui signifie le mot non ? » J'arquais un sourcil en regardant la demoiselle blonde devant moi qui venait de me snober. Je gardais pourtant mon sourire sur les lèvres. C'était la première fois qu'une fille me repoussait. J'avais l'habitude de séduire, d'embrasser des jeunes filles, de les dévergondés un petit peu... Heureusement que mes parents ne savaient pas ça, ils prônaient le fait d'être chaste jusqu'au mariage et moi... moi je ne l'étais plus depuis mes dix-sept. Je venais d'avoir vingt-deux ans et la demoiselle devait en avoir cinq de moins que moi. Mineure, mais tellement mignonne. C'était dans un café du coin, j'étais avec mes amis et je l'avais remarqué. Elle. C'était elle. « Je vous proposais juste un milk-shake pour remplacer ce café qui me semble peu délicieux. » « Et moi je vous dis que je n'ai pas besoin de vous. » Elle me tenait tête. C'était mignon. La première rencontre c'est arrêté ainsi. Je suis reparti, bredouille, sous les rires de mes amis en me disant que finalement je n'étais pas un grand séducteur. Un mois plus tard, je me suis garé devant le lycée avec ma magnifique cadillac. J'étais impeccable et je la vis sortir de l'établissement en compagnie de ses amies. Elle était jolie dans sa jupe longue. Elle me remarqua et leva les yeux au ciel, je m'approchais doucement d'elle. « Vous tenez bon à ce que je vois. » « Exactement. » « Et je crois que vous perdez votre temps. » « J'aime perdre mon temps si c'est près de vous. » Elle sourit délicatement. « Ce n'est pas encore ça. » Et elle me laissa en plan, j'étais médusé. Je ne pensais pa me faire avoir une seconde fois. Pendant plusieurs mois c'était ainsi. Cela dura exactement deux ans. A force elle déclara : « Bon, très bien, c'est juste car je veux vraiment que vous arrêtez de me tourner autour. » Je n'arrêtais pas de lui tourner autour. C'était elle. Quelques mois plus tard, on se maria, sous les yeux ravis de mes parents.

On eut deux filles. Carolyn et Elizabeth. Deux petites merveilles. Je n'aurais jamais cru ressentir autant de sentiments le jour de leur naissance et pourtant c'était comme si on venait de briser ma carapace. « Tu ferais mieux de dormir. » Je regardais Carolyn en train de dormir dans son berceau. J'avais vingt-trois ans et j'étais devenu père quelques mois seulement après notre mariage. Elle était magnifique notre fille, je n'arrivais pas à détacher mes yeux de cette petite merveille. Cette sensation je l'ai ressenti deux ans plus tard à la naissance de Elizabeth. Je n'arrivai plus à la détacher de mes bras. « Papa ! » Carolyn me demandait aussi de l'attention et c'était avec joie que le soir je m'occupais de mes deux petites princesses. Elles étaient toute la journée avec leur mère, le soir je m'en occupais. Les petites grandirent et ma femme me fit une demande dont je m'y attendais pas : « Et si je travaillais ? » C'était alors qu'on allait dormir, je me retournais pour la regarder droit dans les yeux. « Tu n'as pas besoin de travailler. » « Mais si j'en ai envie ? » « Non, je ne veux pas. » Je déposais un baiser sur ses lèvres. « Les petites ont besoin de leur mère et puis... une femme n'a pas sa place au travail. » Elle n'adressa plus la parole pendant plusieurs jours comme si j'avais dis la plus grande bêtise. J'avais enfin monté mon entreprise, j'étais PDG d'une maison d'édition, les romans se développaient bien et les femmes au foyer étaient de très bonnes lectrices... Je ne voulais rien mettre en péril, ma vie était parfaite.

« DEHORS ! » J'étais en colère, très en colère. Voir un homme dans la chambre de ma fille ainée était la pire vision que j'aurai pu avoir. « Papa, attends, je peux tout t'expliquer ! » Je posais mon regard froid sur ma fille qui devint blême. « Monsieur, ce n'est pas ce que vous croyez... » Je regardais à présent l'homme qui se tenait devant moi, un caleçon ornait juste son corps et ce n'est pas ce que je croyais ? Je le pris pas le bras en ramassant ses vêtements par terre avant de le sortir de la chambre de Carolyn. « bien sûr je me fais des idées ! Vous êtes ici dans une maison respectable et si je vous revoie à ne serait-ce que regarder ma fille, vous allez vite le regretter ! » J'ouvris la porte avant de le pousser dehors. « Bonne nuit ! » Je claquais la porte, ma fille avait observé la scène dans les escaliers, elle remonta bien vite quand je me retournais. « Ce n'est plus une enfant... Elle a vingt ans. » « Et il est hors de question qu'un homme la touche ! » J'étais comme ça, père protecteur et papa poule. J'avais des principes, et je ne tolérerai pas que mes enfants ternissent le nom de la famille.

Spoiler:
 


Dernière édition par Oliver Handers le Sam 28 Sep - 21:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aubrey Jones
★ HOLDING ON AND LETTING GO.
avatar

Messages : 256
Pseudo : goldcrest ✰ lucie.
Avatar : amber heard.
Crédits : ©mine ✰ tumblr.
Disponibilité : available (0/2).
Statut : don't really know.
Job : danseuse/serveuse au blue room.
Post-it : S'entraîner pour le prochain numéro, passer du temps avec Lauren, revoir cole, aller faire un peu de shopping, s'acheter du café et du whiskey.

≈ Person of interest.
ÂGE: Twenty-six years old
ADRESSE: #25, 6005 West Sunset Blvd, Hollywood, CA.
RÉPERTOIRE:

Message(#) Sujet: Re: oliver + On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va Sam 28 Sep - 20:50

Oh mon dieu. Oh mon dieu. Oh mon dieu. Robert, ce dieu.  
C'est beaucoup trop pour mon petit coeur. Let me die.  
Ton choix est juste un truc de fou. L'avatar est sublime ainsi que la bannière.
Bienvenue parmi nous et réserve-moi un lien.  

_________________

no matter what we breed, we still are made of greed. This is my kingdom come, this is my kingdom come. When you feel my heat, look into my eyes. It's where my demons hide © imaginedragons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://differentkindofwar.forumactif.com/t58-the-pink-stars-are-falling-in-lines http://differentkindofwar.forumactif.com/t67-she-was-beautiful-in-a-way-a-forest-fire-was
Allie Orwell

avatar

Messages : 70
Pseudo : misthope, ophélie
Avatar : teresa awesome palmer
Crédits : (av)@MONKEY SLUT./bazzart.
Disponibilité : (2/2)
Statut : célibataire
Job : fleuriste
Post-it : Parler à sa meilleure amie.
Etre présentable lors du dîner familiale.
Revoir Isaac.

≈ Person of interest.
ÂGE: vingt deux ans.
ADRESSE:
RÉPERTOIRE:

Message(#) Sujet: Re: oliver + On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va Sam 28 Sep - 20:52

bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://differentkindofwar.forumactif.com/t60-and-the-saddest-fear-comes-creepin-in http://differentkindofwar.forumactif.com/t96-we-will-counting-stars-allie
Oliver Handers

avatar

Messages : 72
Pseudo : silver sky
Avatar : Robert Downey JR
Crédits : riddle
Disponibilité : yep
Statut : marié, père de deux filles
Job : PDG d'une maison d'édition

≈ Person of interest.
ÂGE: 43 ans
ADRESSE:
RÉPERTOIRE:

Message(#) Sujet: Re: oliver + On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va Sam 28 Sep - 20:58

mais c'est à moi de vous dire merci pour le forum sur les années 50! Depuis le temps que j'en cherchais un   Puis Robert, je suis en train de me refaire The Avengers et j'étais: hum je veux encore le jouer   du coup ça tombait à pique :eyebrow: :eyebrow:  en tout cas merci de cet accueil  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Hale
HE SAYS MURDER, HE SAYS.
avatar

Messages : 227
Pseudo : Hastings/Victoria.
Avatar : Holland Roden.
Crédits : Avatar ✧ sign ©moi-même.
Disponibilité : Libre. {2/2}
Statut : Mariée.
Job : Stay at home wife.
Post-it : Faire les courses, rendre visite aux parents, passer prendre Elizabeth, parler à Noah, consulter.

≈ Person of interest.
ÂGE: Vingt-quatre ans.
ADRESSE: 1247 Alexandra Street, North Fairview Hills, CA.
RÉPERTOIRE:

Message(#) Sujet: Re: oliver + On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va Sam 28 Sep - 21:00

Aubrey Jones a écrit:
Oh mon dieu. Oh mon dieu. Oh mon dieu. Robert, ce dieu.  
C'est beaucoup trop pour mon petit coeur. Let me die.  
Ton choix est juste un truc de fou. L'avatar est sublime ainsi que la bannière.
Bienvenue parmi nous et réserve-moi un lien.  
Tout est dit.  Bienvenue parmi nous et merci à toi de t'être inscrite surtout! I love you Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://differentkindofwar.forumactif.org http://differentkindofwar.forumactif.org
Oliver Handers

avatar

Messages : 72
Pseudo : silver sky
Avatar : Robert Downey JR
Crédits : riddle
Disponibilité : yep
Statut : marié, père de deux filles
Job : PDG d'une maison d'édition

≈ Person of interest.
ÂGE: 43 ans
ADRESSE:
RÉPERTOIRE:

Message(#) Sujet: Re: oliver + On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va Sam 28 Sep - 21:27

Merciiiiiii j'ai finiiiiii  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauren Hale
HE SAYS MURDER, HE SAYS.
avatar

Messages : 227
Pseudo : Hastings/Victoria.
Avatar : Holland Roden.
Crédits : Avatar ✧ sign ©moi-même.
Disponibilité : Libre. {2/2}
Statut : Mariée.
Job : Stay at home wife.
Post-it : Faire les courses, rendre visite aux parents, passer prendre Elizabeth, parler à Noah, consulter.

≈ Person of interest.
ÂGE: Vingt-quatre ans.
ADRESSE: 1247 Alexandra Street, North Fairview Hills, CA.
RÉPERTOIRE:

Message(#) Sujet: Re: oliver + On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va Sam 28 Sep - 21:41

T'es une rapide dis donc.   
Tout est parfait, la fiche, le personnage, y a rien à redire, mais j'en attendais pas moins. :**:Je te valide donc et te souhaite un excellent jeu parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://differentkindofwar.forumactif.org http://differentkindofwar.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: oliver + On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va

Revenir en haut Aller en bas
 

oliver + On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Adieu Levan III du nom,on ne vous oublira jamais....
» Carcassonne, c'est pas si loin ...
» si près et pourtant si loin.
» Rukadawa cherche à voir loin
» Alexandre (Oliver Stone)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIFFERENT KIND OF WAR. :: TABLE READ. :: Honey, I'm home! :: Where's my dinner?-